Émissions

Les émissions et les Podcasts de la Radio

931: Mixtake Volume 3: Tomas Milian

Animé par Erwan, Laure, Mathieu, Thibaut et Thomas. | Gaal à la technique
Écouter le podcast

Ouverture:

Tomas Quitin Rodriguez, plus connu sous le nom de Tomas Milian, est mort le 22 mars 2017 à l'âge de 84 ans. D'origine cubaine, immigré aux Etats-Unis, élève à l'actor's studio de Lee Strasberg, Milian a passé la majorité de sa carrière en Italie. Tournant pour Visconti, Pasolini ou Lizzani, ou donnant la réplique à Mastroianni, Gassman, Claudia Cardinale, Jean-Paul Belmondo ou Jean-Claude Brialy, Franco Nero, Gian Maria Volonte, Bud Spencer, Eli Walach ou encore Orson Welles. Il deviendra un star et laissera exploser tout son génie dans le cinéma populaire, touchant à tous les genres (western, épouvante, polar, comédie ou encore le film de guerre) et jouant pour tous les artisans géniaux du cinéma italien, comme Sergio Sollima, Umberto Lenzi, Alberto de Martino, Giulio Questi, Sergio et Bruno Corbucci.
Milian est partout, dans des co-productions avec la France, l'Allemagne ou l'Espagne. Son jeu est excessif, très emphatique et empathique. Ses personnages sont toujours complexes, emplis d'une humanité désespéré, d'un humour ravageur et d'un charme fou. Adorant les rôles borderline, de sadiques ou de fous, Milian donne à voir un jeu anarchiste, sans pareil, sans commune mesure. Il a créé une manière de jouer qu'il lui est propre, inimitable, influence de la Méthode, de staccato et de comportementalisme. Il lui suffit par exemple d'un accessoire, un fume cigarette en l'occurence, pour caractériser et faire comprendre la complexité de tout son personnage de flic à la poursuite du terroriste Gian Maria Volonte dans « Bandits à Milan » de Carlo Lizzani. 


Il créé des personnages cultes du cinéma, Cuchillo, le peon mexicain en prise avec la révolution et ses contractions, Monnezza, «l'Ordure » la plus vil du polliziotescho, et Nico Giraldi, aka Le Flic en Jean.


Tournant avec Bertolucci ou Antonioni avant de finir sa carrière aux États-Unis dans des seconds rôles de luxe pour Olivier Stone, Steven Soderbergh, Tony Scott ou Steven Spielberg, Milian aura marqué un demi-siècle de cinéma populaire par son talent exceptionnel, sa personnalité de fouteur de merde hors normes et sa folie.
Plutôt que de revenir sur sa longue et riche filmographie, la rédaction a décidé de diffuser une sélection musicale issue de ladite filmographie, pour voyager dans l'imaginaire de Tomas Milian.


Vaya con Dios, companero.



Extrait de Ci risiamo, vero Provvidenza? (Alberto de Martino - 1973) aka Providence 2


PLAYLIST

01 - Tomas Milian Group - Presto Presto Scusa Scusa (1970)
02 - Nino Rota - Radiolina (extrait du sketch "Il Lavoro" de Lucchino Visconti, du film collectif "Boccacio 70" - 1962)
03 - Aldo Donati - e lassame perde aldo donati (Squadra Antimafia - Bruno Corbucci - 1978)
04 - Bruno Nicolai (chant, Tomas Milian)- Espanto en el corazon (Bo de "Corri uomo corri" aka Saludos hombre - Sergio Sollima - 1968)
05 - Ennio Morricone - La Vita a Volte (Bo de "La vita, a volte, è molto dura, vero Provvidenza?" aka "On m'appelle Providence" - Giulio Petroni - 1972)
06 - Giorgio Cascio - La Ballata del Trucido (Bo de "La banda del Trucido" aka "Destruction Force - Stelvio Massi - 1977)
07 - Ornella Vanoni - Quei giorni insieme a te ("Non si sevizia un paperino" aka "La Longue nuit de l'exorcisme" - Lucio Fulci - 1972)
08 - Tomas Milian - Un Libro Una Storia
09 - Ivan Vandor - Se sei vivo spara (Thème de "Tire encore si tu peux" - Giulio Questi - 1967)
10 - Tomas Milian Group - Il Cavallo Bianco
11 - Tomas Milian Group - La Piazza
12- Carmelo et Michelangelo La Bionda - Escroc macho et rigolo (thème du film éponyme - Cane e gatto - Bruno Corbucci - 1983)
13 - The Goblin - Squadra Antigangsters (Main Theme - Bruno Corbucci - 1979)
14 - Alberto Griso - E nun ce vojo sta (BO "Squadra Antifurto" aka Nico l'Arnaqueur - Bruno Corbucci - 1976)
15 - Antonello Venditti - Roma Capoccia (1992)
16 - Ennio Morricone - La Resa dei Conti (Main Theme - aka "Colorado" - Sergio Sollima - 1966)
17 - Ennio Morricone - Faccia a Faccia (Maint Theme - aka "Le Dernier Face à Face" - Sergio Sollima - 1967)
18 - Ennio Morricone - Vamos a matar companeros (Main Title - Sergio Corbucci - 1970)

Player Exportable

Intégrer un player dans votre site, blog..


Fermer le menu
Écouter le direct Stopper le direct

Vous en pensez-quoi ?