direct
Émission

Le Labomatic

180 secondes pour l'entrepreneuriat collectif camerounais

Animé par Julia | Aurélien à la technique
Écouter le podcast

Ma thèse en 180 secondes est un concours de vulgarisation scientifique destiné aux doctorants. L’objectif est de présenter le propos de leur thèse en 180 secondes, donc 3 minutes pour les moins bons en maths. Le 20 février avait lieu la demi-finale rennaise du concours, demi-finale à laquelle a participé Christiane Lolita Memdjofeng Toche qui était avec nous pour discuter de sa thèse. 

Le défi de démocratisation des doctorants

Ma thèse en 180 secondes permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque étudiant ou étudiante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l’appui d’une seule diapositive ! Épreuve à laquelle Christiane Lolita Memdjofeng Toche pour communiquer sur le contenu de sa thèse.

Le continent africain propice à l'entrepreneuriat féminin

Pour cette thèse, Lolita part d'un constat : 70% des pauvres dans le monde sont des femmes. Pour palier à cette pauvreté, certaines femmes créent leur entreprise, et c'est l'Afrique qui se trouve à la première place en terme d'entrepreneuriat féminin, où 25% des femmes y créent leur entreprise. Cependant, la majorité de ces femmes se restreint à une petite activité par manque d'argent ou de compétences notamment. Une option s'offre donc à elles : se regrouper pour monter un entrepreneuriat collectif et tenter de stimuler leur productivité et voir les choses en grand. 

L'entrepreneuriat collectif en Afrique, c'est le point central des recherches de Christiane Lolita Memdjofeng Toche. Elle-même d'origine Camerounaise, elle a choisi de se concentrer sur une entreprise, en cours de création, de transformation d'avocat en huile, au Cameroun. 

Christiane Lolita Memdjofeng Toche s'est rendue sur place pour y mener une enquête afin d'enrichir le contenu de sa thèse. Nous l'avons reçue en plateau pour discuter avec elle de ses recherches, mais également de la difficulté de la vulgarisation scientifique.

Pour plus d'informations:

Ma thèse en 180 secondes

Demi-finale rennaise

Fermer le menu
Écouter le direct Stopper le direct

Vous en pensez-quoi ?