direct
Émission

Sforzando

Le contemporain, ça compte pas pour rien! (2ème partie)

Animé par Hugo | Hugo à la technique
Écouter le podcast

Sforzando # 57 : Le contemporain, ça compte pas pour rien ! (2ème partie)

Emission du 16 juin 2019

Pour cette seconde émission consacrée à la musique contemporaine, nous allons voyager entre le présent, le passé et le futur et nous verrons que pour toute création musicale vivante, les choses ne sont pas aussi simples que cela.

Nous entendrons les sons immémoriaux de la nature dialoguant avec un orchestre grâce au concours de la technologie et nous verrons que l’orgue n’a pas dit son dernier mot loin de là.

Nous verrons aussi que le concept de post-modernisme regroupe tout un tas d’acceptations hétéroclites

Comme pour notre dernière émission, toutes les musiques que vous entendrez (à l’exception du générique) ont été composée par des personnes encore vivantes et encore actives.

Enfin, nous assisterons au combat final des compositeurs querelleurs. Ici, je vous propose de les réconcilier une bonne foi pour toutes… mais avec un soupçon de malhonnêteté.

Ces deux émissions ne sont bien sûr qu’un tout petit aperçu de la richesse immense de la musique contemporaine. Quoiqu’il arrive, au-delà des querelles, des chapelles et des difficultés que rencontre la création musicale, que vive la musique ! Toujours !

II- Du futur au passé recomposé

Liste des extraits de l’émission

  • Peter Eötvös, Atlantis (début)
  • Krzysztof Penderecki, Symphonie n°3, 4ème mouvement (Passacaille)
  • Thomas Adès, Court Study from The Tempest
  • Philippe Manoury, Kein Licht, début
  • Steve Reich, Proverb
  • Steve Reich, City Life, extrait
  • François-Bernard Mâche, L’estuaire du temps, 1er mouvement (début)
  • François-Bernard Mâche, L’estuaire du temps, 3ème mouvement
  • Wolfgang Mitterer, Stop Playing
  • Julia Wolfe, my leaps from speacking
  • Kasrol Dusaffin, Nuiamatérial
  • Peter Eötvös, Atlantis (fin du 2ème mouvement)
Fermer le menu
Écouter le direct Stopper le direct

Vous en pensez-quoi ?