direct
Émission

En Attendant Godard

11.31: Tsui Hark Rules the World - Part II

Animé par Thomas,Thibaut, Carla et Doc Erwan | Gaal à la technique
Écouter le podcast

Ouverture:

En plus de quarante ans de carrière, Tsui Hark s'est imposé comme le dernier nabab du cinéma hongkongais, voire asiatique, qui a connu des succès incroyables et des échecs cuisants, fruits et conséquences de ses expérimentations formelles et narratives perpétuelles pour renouveler son art et son cinéma. Cinéaste, frondeur, iconoclaste et subversif, la rétrocession de la péninsule à la République Populaire de Chine, après 150 ans de domination impérialiste anglaise, marque et imprègne tout son cinéma. 

Après l'exploration de son travail jusqu'à la saga Wong Fei Hung, En Attendant Godard continu de plonger dans l'oeuvre du cinéaste pour qui a mise en scène du chaos est à l'avant-garde de la création de nouveaux horizons formels et discursifs, mais aussi des plus belles émotions du cinéma.


Au programme cette semaine,

suite de notre rétro consacrée au cinéma de Tsui Hark. Après son ascension et être devenu le roi du cinéma hongkongais, viennent les années d'expérimentations folles et d'un radicalisme formel, avec les deux mandales The Blade et Time and Tide (ce dernier ressorti le mois dernier par Carlotta). Rétrocession, violence, jusqu'au boutisme, échecs, errances, pétages de plombs, délires animaliers, Chine Populaire et subversion carabinée.


Nous avions déjà discuté du premier Detective Dee et de La Bataille de la Montagne du Tigre.

Le making of de The Blade



Coups de cœur: 

Thomas: Lawrence d'Arabie (David Lean)

Thibaut: The Lovers (Tsui Hark)

Doc Erwan: Anathan (Joseph Von Sternberg) + L'Ile aux chiens (Wes Anderson)


PREGENERIQUE / Extrait d'un blind test avec Julien Carbon et Laurent Courtiaud

RAYMOND WONG / The Blade OST

Fermer le menu
Écouter le direct Stopper le direct

Vous en pensez-quoi ?