direct

"10 influenceuses sous influences", une expo aux Jardins d'Avalon

Le par Soraya
Art et Culture
Écouter

Pauline, une étudiante de l'université Rennes 1 en année de césure, a décidé cette année de se concentrer sur son travail artistique et son exposition. Cette exposition, c’est “10 influenceuses sous influences”, une expo photo dans laquelle elle croise le regard de 10 jeunes femmes sur la thématique des réseaux sociaux, notamment Instagram, autour de sujets précis. Des sujets de société qui posent question et qui interrogent sur le rapport de ces femmes mais aussi notre rapport, aux réseaux sociaux.

Depuis le 26 septembre, une exposition photos intitulée "10 influenceuses sous influences" est présentée aux Jardins d'Avalon, un café dans le centre-ville de Rennes. A l'étage, sur les murs, 10 portraits de femmes, toutes ont environ la vingtaine et témoignent de leurs expériences passées et présentes avec les réseaux sociaux, notamment Instagram. Certaines sont mannequins ou modèles, d'autres ont voulu l'être. Il est souvent question du rapport à l'image, l'image que l'on accepte de montrer sur les réseaux sociaux, celle que l'on dévoile, celle que l'on modifie, celle que l'on dissimule. Au travers de leurs témoignages, des expériences se lisent, parfois joyeuses, parfois moins, mais toutes mettent en garde contre les dangers et parfois les dérives des réseaux sociaux. Leurs histoires personnelles évoquent entres autres le cyber harcèlement, le body-positive, la jalousie, les arnaques au mannequinat, le désir de chirurgie esthétique...Des histoires qu'elles ont acceptées de confier à Pauline, passionnée de dessin, dessin à la main et assisté par logiciel, mais surtout passionnée par les gens et leurs parcours. Jusqu'à la fin du mois d'octobre, Pauline expose donc le portrait de ces 10 femmes, belles, fortes, courageuses, fières, assumées, parfois meurtries, inquiètes, blessées, reconstruites ou qui tentent de se reconstruire, et que la parole a aidé à se libérer. 

Fermer le menu
Écouter le direct Stopper le direct

Vous en pensez-quoi ?