L'héroïc-fantasy s'invite à Rennes

Le par Julie
Art et Culture
Écouter

Dans un monde médiéval fantastique, touché par une malédiction : le fléau ; Wolfgang l'inquisiteur traque le "prêtre. La rencontre entre les deux hommes ne va pas se passer comme prévue...  Tom Bielinski signe ici son premier court-métrage d'héroïc fantasy. Après avoir écumé les festivals, le court-métrage sera visible le 14 avril à 19h à la Parcheminerie.


D'abord destiné à une production dans un cadre scolaire, ce court-métrage tourné en 2012 s'est révélé être un projet d'une plus grande ampleur. Ce sont près de 100 bénévoles qui ont œuvré pour réaliser cette auto-production. "Je suis venu avec mes tripes, ce scénario et j'ai essayé de convaincre chaque personne pour qu'il rejoignent l'aventure" confie le jeune réalisateur.


Avec un budget total de 20 000 euros dont 8 000 financés par un financement participatif Ulule, Tom Bielinski s'est impliqué dans chaque étape de ce court-métrage de la technique à la promotion. "J'étais sur tous les fronts, jusqu'au choix des boutons pour les costumes" raconte celui qui a découvert l'héroïc fantasy grâce aux œuvres de Peter Jackson (ndlr : Seigneurs des Anneaux, le Hobbit)



C'est un véritable univers qui se développe autour du Sceau de la Corruption. Après le film, c'est une BD et un roman gravitant autour de l'univers qui vont voir le jour. "J'avais ces envies mais ce qui est gratifiant c'est que l'on est venu vers moi après le visionnage du film" explique Tom Bielinski. Grâce à la BD d'Arthur Jego et le roman Geoffrey Claustriaux, le Sceau de la Corruption a encore des belles années devant lui.



Fermer le menu
Écouter le direct Stopper le direct

Vous en pensez-quoi ?