direct

Retour sur le projet Trajectoires : Habiter l’éphémère

Le par Marie
Social
Écouter

Entre juin 2016 et juillet 2017, à Rennes, dans le quartier de La Poterie, une ancienne maison de retraite laissée vide a été occupée par 170 personnes migrantes et sans-abri, soutenues par plusieurs associations. Initialement « squat », le lieu a été conventionné sous un régime inédit à partir de décembre 2016, reprenant alors le nom de « Jardins de la Poterie »Pousser les portes de ce lieu, c’est découvrir des expériences habitantes dans toute leur complexité. C’est saisir des ressentis, comprendre la vie dans un lieu, la vie d’un lieu dans une ville, la façon dont on prend soin de soi et des autres, dont on noue des liens sociaux et dont on mène son existence au sein d’un espace de vie partagé. De ces morceaux de vies, naît le projet "Trajectoires".

Trajectoires c’est un travail artistique photographique, mais aussi une recherche scientifique, une action associative en partenariat avec l’université de Rennes 2. Le projet Trajectoires aborde l’immigration et le logement et plus précisément l’expérience habitante de personnes migrantes en situation de précarité administrative. 

Anne Cécile Hoyez, chargée de recherche au CNRS, a vécu au contact de ces migrants pendant l’ensemble du projet. Elle nous raconte en quoi consistait son travail ainsi que l’expérience qu’a été le projet Trajectoires.

Après avoir assisté à la rencontre, où de nombreux anciens habitants étaient présents, nous avons échangé avec Joëlle, secrétaire de l'association "Un toit c'est un droit". Elle nous décrit les problématiques rencontrées par les personnes migrantes. Un combat quotidien.


Fermer le menu
Écouter le direct Stopper le direct

Vous en pensez-quoi ?